Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

samedi 22 avril 2017

[News] : Le podcast fantôme



Voici une news tout à fait particulière, puisqu'il s'agit d'une sorte d'interview que j'ai donné il y a un peu plus de 6 mois au très sympathique Benjamin qui suivait mon blog et le monde du repack. En fait, il s'agissait pour lui d'un podcast test pour un site qu'il n'a finalement jamais fait ! Pour tout vous dire, Benjamin n'avait même pas encore trouvé de nom à donner à son site, c'est dire si c'était encore à l'état expérimental !
J'étais assez déçu d'apprendre la nouvelle, parce que j'avais passé un super moment et que mon intervieweur était franchement doué et sympa. C'était un étudiant en communication, mais qui a finalement décidé de changer complètement ses plans et qui est aller s'installer en Nouvelle-Zélande ! Il a bien de la chance et je lui souhaite de réussir dans sa nouvelle vie.
Quand il m'a annoncé ça, après la surprise, je lui ai demandé s'il pouvait m'envoyer le podcast, histoire de vous en faire quand même profiter. Car, mine de rien, ça pouvait vous intéresser, je donne pas mal d'infos sympa concernant ce que je fais etc... Le gros hic, c'est que l'enregistrement a totalement foiré, et c'était pas vraiment présentable comme ça. Le son montait, descendait, semblait venir du fond d'une grotte... Il était assez déçu de ça, car on avait quand même parlé pendant plus d'une heure et demi, mine de rien. Du coup, vous aurez droit à l'intégralité du podcast... par écrit. Un podcast écrit, si c'est pas original, ça ! Ce fou furieux m'a retranscrit notre conversation par écrit, durant ses heures libres, puis me l'a envoyé ! Ça lui a pris du temps, y a des trucs qu'il m'a demandé de corriger car le son n'était pas toujours audible et n'était plus sûr à 100% de mes mots et, de mémoire, j'ai compléter les trous. En gros, on a repacké le podcast, quoi !
Je remercie Benjamin pour m'avoir invité, c'était mon premier podcast ever et j'étais ravi d'y participer. Même si vous ne le ressentez pas à l'écrit, j'étais pas forcément à l'aise au début, mais j'ai vite oublié mes craintes et ma timidité. Même s'il m'avait quand même à peu près dit les questions qu'il me poserait, ça a beaucoup improvisé et c'est tant mieux, j'aime bien la spontanéité. En tout cas, j'ai adoré l'expérience, et c'était dommage que ça se perde à jamais.
J'espère que ça va vous plaire, et encore merci à Benjamin de m'avoir invité.



mercredi 19 avril 2017

[News] : La manège des réuploads du mois



Ce mois-ci, on fait dans éclectisme (même si j'en ai jamais fait).

- Companeros
- Duel (version 4/3)
- Deux Super Flics
- Johnny Stecchino
- Renegade

Pas d’améliorations à signaler sur ces films-là, c'est juste des réuploads et ça fera déjà plaisir à beaucoup de monde.

J'ai également remis le film Creuse ta fosse, j'aurai ta peau (version 1.1), car j'avais oublié de virer plein de petits points sur une ligne des sous-titres. Ces fameux petits points, c'est juste un repère pour la reprise de ma correction. Je vous ai mis les sous-titres à part pour ceux qui veulent juste remuxer le tout sans tout reprendre.

C'est tout pour cette fois !

mardi 18 avril 2017

[News] : Quand Charles Lee Ray repack "Indianagilles présente"


Chaque année depuis 2014, mon ami Charles Lee Ray use de ses grands talents pour offrir une nouvelle bannière à mon blog. La version 2017 est arrivée, avec nos amis Juan et John à l'honneur. Qu'en pensez-vous ?
D'ailleurs, dans les commentaires, si vous me disiez quelle était votre bannière préférée ? Allez, je me lance : pour ma part, j'ai un faible pour celle de 2015. Et vous ?


2014
2015
2016
2017

lundi 10 avril 2017

[News] : Noël en Avril...

... et ce n'est pas un poisson d'avril, ce n'est pas mon genre et vous le savez. ;)

Ainsi, vous pourrez retrouver la série Vidocq avec l'épatant et regretté Bernard Noël, directement sur Youtube, ce qui peut être pratique pour beaucoup.

Vous pouvez retrouver les liens de chaque épisode sur la fiche de la série, et joyeux Noël.

 
"Hum... mais qu'est-ce que c'est encore que ce jeu de mots pourri ?"

samedi 8 avril 2017

[News] : Il était (encore) une fois...



Cette semaine, on réuploade deux grands classiques de Sergio Leone dans des versions améliorées :


- Il était une fois dans l'Ouest (version 1.1)

Une phrase n'existait pas en français pour la version intégrale, et j'avais été obligé de la laisser en italien et de la sous-titrer. C'était dommage, aussi, vu le nombre de doublage que nous avait fait Claude Bertrand, je guettais le moindre de ces mots pour pouvoir compléter la VF. J'ai mis du temps mais j'ai trouvé une tirade sur un autre film qui pouvait correspondre et compléter ça. Si je n'ai pas trouvé la phrase exacte, qui aurait sûrement été trop longue en français, j'ai trouvé un bon équivalent qui soit non seulement dans le bon ton, un peu morne, mais aussi bien synchro sur les lèvres de Bronson : un simple "Veuillez m'excusez". Ça colle vraiment parfaitement, vous verrez. Je l'ai pris sur la VF du film La Femme en ciment pour la précision, qui par un grand hasard, a été doublé la même année que ce Il était une fois dans l'Ouest.
Ainsi, nous avons donc une version complète en français du montage original italien. Il ne manque plus qu'une version HD pour aller avec ça. Espérons qu'il sorte un de ces jours, les italiens étant plutôt furieux d'avoir eu droit au même Blu ray que nous avec le montage international.

"Veuillez m'excuser. J'ai mis du temps, mais me voilà."


Pas mal de nouveautés sur cette nouvelle version :
- Carmelo Mike a totalement remastérisé le mono d'origine. La qualité de la piste n'étant pas bonne à la base, il a fait au mieux, et c'est de l'excellent boulot.
- L’étalonnage, un peu trop blanchâtre sur le Blu ray Italien, a été légèrement modifiée.
- Le photogramme qui n'avait rien à faire là à 39:55 a été retiré.
- Les bandes blanches en haut du plan à 56:36 et au générique de fin ont été enlevées.
- La citation de Mao a été refaite en français, et la dernière partie de la phrase présente dans la version française a du coup été rajoutée.
- J'ai également refait entièrement les sous-titres pour la VO italienne, car les autres étaient pour la version anglaise et n'étaient donc pas très bons ni très synchro.
 
Avant étalonnage

... et après. Un léger travail qui redonne un peu de peps aux couleurs.
 

samedi 1 avril 2017

[Good News] : Des nouvelles de Patagonie


Où est-ce que j'ai garé ma chèvre ?
Ayant perdu ma compagnie lors d'une mission de routine en Patagonie (nous recherchions une Cité d'Or, le truc banal quoi), je suis miraculeusement tombé sur un village, nommé Eltroudoucou Doumondo, ou j'ai été recueilli par ses sympathiques habitants, que l'on appelle les Troudoucous. A ma grande stupeur, ils avaient à peine aperçu l'ombre de mon chapeau qu'ils se sont tous mis à scander mon nom : "Indianagilles ! Indianagilles !".
Vous n'allez pas me croire, mais dans leur village, il était sur le point de donner une grande fête ce soir : ils venaient juste de finir de télécharger le repack de Il était une fois en Amérique, un repack qui fait quand même une bonne trentaine de gigas, je le rappelle. Trois ans qu'ils avaient lancé le download, ils avaient la bave aux lèvre ! Encore une année, et le film serait même décompressé sur leur CPC 464 dernier cri. Du coup, je n'ai pas eu le cœur de leur apprendre que cette version était la première, obsolète, et qu'ils pouvaient d'ors et déjà la jeter pour prendre la nouvelle.
Mais comment ce miracle avait-il pu avoir lieu ? Tout simplement grâce à un incroyable modem, fabriqué par un de ses habitants, avec pour base un vieil appareil "Dictée Magique" et qui était alimenté grâce à la force centrifuge de trois Guanaco, une sorte de Lama de là-bas, modifié génétiquement par la force divine de Pachamama, une divinité locale si j'ai bien compris.
Du coup, je leur ai demandé si je pouvais lire un peu vos réactions pour mon message d'adieu. J'ai été très touché de voir la peine que ça vous faisait. Certains ont pourtant douté de moi et ont crié au poisson d'Avril. On peut jamais parlé sérieusement ici, c'est dingue.
Du coup, j'en ai donc également profité pour vous donner de mes nouvelles et vous annoncer que la légion étrangère et moi, c'est déjà fini. Du coup, je reviens dès demain pour vous proposer un nouveau repack inédit qui bouclera notre cycle "Terence Hill solo" pour le moment.

A demain et merci à vous tous pour vos chouettes messages !

Le modem made in Patagonie

[Bad fucking News] : Je suis venu vous dire que je m'en vais


Bon, c'est une nouvelle qui ne va pas faire plaisir à tout le monde, mais je vous annonce que j'arrête mon blog à partir d'aujourd'hui. Oui, c'est brutal, veuillez m'en excuser.
Avant de prendre cette décision, j'ai énormément tourné dans mon lit ces derniers jours, mais je devais me lancer dans mes rêves, je n'avais plus de temps à perdre, le temps n'épargnant personne. J'ai donc fait ma demande à la légion étrangère qui, à ma grande surprise, a  été acceptée.
Cela vous étonnera peut-être, mais étant né en 1979, je n'ai pas eu la chance de faire mon service militaire, ils ne m'ont même pas permis de faire la simple journée d'appel, puisqu'ils l'ont sauté pour mon année. Nourri durant ma jeunesse à Rambo et à La Grande Vadrouille, j'ai toujours eu du mal à encaisser ça. J'aurai très bien bien m'engager volontairement, mais ce jour là, j'avais piscine et les pieds plats. Aujourd'hui, je n'ai plus piscine, je nage en fait comme une brique, et j'ai redressé mes pieds à coup de marteau, l'idée m'étant venue après avoir revu Misery ne doit pas mourir. Comme quoi, le cinéma, c'est pas que des conneries.
Ne voulant pas vous laisser sur le carreau comme ça, je vous ai tout de même préparé un dernier repack avant mon départ pour la Patagonie.  Il vous suffit de clicker ici pour le découvrir.