Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

dimanche 25 mai 2014

[Repack 1.1] : Escroc, macho et gigolo (VF et VO, HD et SD)


Réalisation : Bruno Corbucci
Avec : Bud Spencer, Tomas Milian, Marguerita Fumero, Marc Lawrence
Nationalité : Italie
Genre : Comédie pas drôle
Durée : 107'

Année de production : 1983
Titre original : Cane et gatto

Titres alternatifs français : Bulldozer à Miami - Malabar à Miami - Bulldozer

Le sergent Alan Parker possède une nombreuse famille à Miami. Il leur fait croire qu’il est représentant en aspirateurs mais, en fait, c’est un détective. Au moment où il va prendre des vacances bien méritées, son supérieur lui confie une dernière mission : mettre la main sur un certain Tony Roma. Il s’agit d’un petit escroc, dragueur impénitent, dingue d’Elvis Presley, qui convoite la femme du sénateur Anderson. Découvrant les manœuvres de Tony Roma, le sénateur veut à tout prix éviter un scandale qui serait préjudiciable à sa carrière. Mais cette peste de Tony Roma va donner du fil à retordre au Sergent Parker ! 


 Version 1.1 (le 07/11/2016) :

Nouvelle version du film. Voici les diverses améliorations :

- Nouvelle VF tirée d'un enregistrement d'époque sur Canal + en VHS (merci VirDaucalis !). La piste est bien plus claire que celles des divers DVD. La tonalité a également été corrigée.
- La VO a été mise à la bonne tonalité.
- Nouveau rip de meilleure qualité.


Archives : Version 1.0 (07/11/2016)

Un film réunissant Thomas Milian et Bud Spencer avait de quoi me faire saliver. Qu'il soit signé Bruno Corbucci, surtout celui des années 80, un peu moins. Alors n'y allons pas par quatre chemins, cet Escroc, macho et gigolo est un pur navet où bien peu de choses sont à sauver. C'est mou et pas vraiment drôle. Voir Thomas Milian être réduit à cabotiner de la sorte pour tenter de nous arracher un sourire est un véritable crève cœur quand on sait de quoi est capable un tel acteur. Bud Spencer, qui lui se contente du minimum syndical, déclare dans son autobiographie que Milian est l'un des meilleurs acteur avec lequel il ait travaillé. Ce n'est certes pas ici qu'on peut s'en rendre compte. Il faut dire que sa grande période était derrière lui et qu'a part enchaîner de médiocres épisodes de la série des Nico Giraldi, il ne faisait plus grand chose d'autre. La "fuite" soudaine de Tomas Milian aux USA n'allait pas tarder. C'est sûr qu'en Italie il pouvait se permettre n'importe quoi mais je suis persuadé qu'au fond de lui ça le minait de voir à quoi il était réduit.
Le Bluray allemand propose une belle image, ce qui permet au moins d'admirer les beaux décors de Miami. Corbucci et Milian étaient des habitués du lieu, ils y avaient notamment tourné Brigade anti-gangsters ensemble. Lorsque Milian s'exila aux USA, c'est là qu'il s'installa et on pu même le voir dans la série Deux flics à Miami. Corbucci devait bien aimer l'endroit aussi puisqu'il y retourna deux ans plus tard pour y réaliser le film Les deux super flics de Miami avec Bud Spencer et Terence Hill. A la base, c'est d'ailleurs Terence Hill qui devait jouer le rôle de Tomas Milian mais étant occupé par les préparatifs de sa première réalisation, le remake de Don Camillo, il se désista. Le film aurait été sans doute différent avec lui. Peut-être pas meilleur mais assurément différent. Je l'imagine en tout cas assez mal se balader en costume rose et avec une banane sur la tête.

Que dire sur ce film ? Les fans de vieilles bornes d'arcade remarqueront comme moi les mythiques jeux Centipède, Donkey Kong et Ms Pac-man. Les originales super classes qui vous transportent à cette époque en un instant.


A part ça... tout juste peut-on souligner la présence de l'actrice Margherita Fumero que l'on avait pu "admirer" (dans tous les sens du terme) dans Brigade anti-mafia et Brigade anti-gangsters, les deux épisodes qui signèrent la décadence de la partie "Brigade anti" de la série Giraldi. Tomas Milian et elle s'entendant très bien, ils jouèrent une quatrième et dernière fois ensemble dans l'inédit en France Il diavolo e l'acquasanta (Le diable et l'eau sainte), toujours sous la houlette de Bruno Corbucci. Ce dernier la fit tourner par la suite dans le téléfilm Le Volpi della notte (Les renards de la nuit) puis dans une série télé nommée Classe di ferro (Les classes de fer).
On peut également noter la présence de l'acteur américain Marc Lawrence. Avec sa gueule cassée, il a souvent joué les rôles de gangsters comme dans deux films de James Bond, Les diamants sont éternels et L'homme au pistolet d'or. Durant la période de "la chasse aux sorcières", il fut placé sur la liste noir après avoir avoué être membre du parti communiste. Comme beaucoup d'acteurs américains, il continua donc sa carrière en Europe et dû attendre longtemps avant de pouvoir revenir travailler aux USA. Trois ans avant Escroc, macho et gigolo, soit en 1980, il avait tourné pour Sergio Corbucci, grand frère autrement plus talentueux mais sur la pente descendante, dans le bien plus sympathique Un drôle de flic avec Terence Hill et Ernest Borgnine. Dans ces deux films, il est doublé en français par le toujours excellent René Bériard. Son dernier film sera Les Looney Tunes passent à l'action de Joe Dante en 2003. Il décèdera en 2005 à l'age plus que respectable de 95 ans.
Je viens de vous citer René Bériard mais il y a évidemment Claude Bertrand pour assurer le doublage de Bud Spencer. Pour Milian, on retrouve Gérard Hernandez qui avait déjà eu l'occasion de le doubler sur Colorado, Le blanc le jaune et le noir et Echec au gang. Hernandez s'adapte au jeu de Milian en livrant un doublage assez caricatural. Dans la version italienne, c'est Tomas Milian lui-même qui se double (avec un accent anglais forcé qui rappelle son doublage du personnage de Providence), chose qu'il n'avait plus eu l'occasion de faire depuis les années westerns. En effet, depuis le succès de Monezza et Giraldi, c'était Ferrucio Amendola qui était devenu sa voix officielle romaine... pardon, italienne. A noter que c'est l'oncle de Ferrucio, Mario Amendola qui co-signe le scénario grandiose d'Escroc Macho et Gigolo. Mario et Bruno Corbucci ont d'ailleurs beaucoup travaillé ensemble puisqu'ils ont entre autre crée ensemble la série des Nico Giraldi. On peut également entendre dans la VF, Patrick Poivey, Evelyne Séléna, Monique Thierry, Céline Monsarrat, Marc François, Roger Rudel, Roger Cruzet... Y a même Pierre Fromont le temps de quelques répliques. Si vous ne savez pas qui sait, c'est l'acteur qui faisait le mega commentateurs dans les dessins-animés Japonais comme Olive et Tom ou Jeanne et Serge. Y donc du beau monde qui font ce qu'ils peuvent pour rendre le film vivant. La VF rajoute quelques belles références typique de l'époque puisqu'on y entendra parler de Belmondo, Delon... mais aussi de la Mère Denis et Margherite Duras ! De plus, Bud Spencer exclame subitement un "Quand faut y aller faut y aller", qui ne sera rien d'autre que le titre français du film qu'il tournera juste après. C'est un hasard que j'ai trouvé assez amusant. Plus que le film en fait. Ouch, le coup bas !
En ce qui concerne le repack, la VF était intégrale. Pour une fois, je n'aurais pas été contre que le film soit plus court... Re coup bas. La piste son que j'ai utilisé n'était pas de super qualité et en plus elle comportait pas mal de décalages sur une grande durée du film. Normalement, tout est réglé. J'ai quand même dû me frapper le film deux fois pour en être sûr. La VO italienne présente est issue du Bluray allemand. Je l'ai recompressé pour que ça prenne moins de place mais elle n'était pas d'une super qualité à la base non plus.
Mine de rien, j'ai encore réussi à vous pondre une présentation correcte. On ne peut pas dire qu'elle vous donnera envie de découvrir le film et j'aurai du mal à vous en vouloir si vous ne me dites pas merci cette fois-ci. Pourtant, en le démolissant de la sorte, je suis presque sûr que ça vous a motivé à le regarder. Si y a des fous comme moi pour repacker des films pareils, y en a forcément d'autres pour les regarder ! Et n'ayez pas honte si vous l'appréciez. On a tous nos plaisirs coupables.
 


Liens MKV 1.1 1080p VF et VO (7,93 GO) :


Lien lite avi VF :


Mot de passe : indianagilles

22 commentaires:

  1. Bonsoir Indiana,
    C'est vrai que ce n'est pas un chef d’œuvre, ni même un bon film. Mais comme tu dis, la vf sauve peut-être un peu l'entreprise. Dommage effectivement que Tomas Milian n'ait pas été mieux exploité... surtout un duo Spencer-Milian, on pouvait espérer mieux. Merci quand même pour cette version HD qui remplacera mon dvd. Me confirmes-tu que le film a aussi été exploité sous le titre "Malabar à Miami" ? (notamment en vidéo).
    Merci encore Indiana pour tout le bon boulot ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est sans doute plus acceptable quand on sait que c'est un bon gros navet ^^ Oui, c'est Malabar à Miami aussi, j'ai mis les deux titres alternatifs sous le titre original en vert pour qu'on s'y retrouve un peu.

      Supprimer
  2. Encore merci Indiana. C'est Top ! :)

    Et pour info, ce film a été exploité en Z2 sous plusieurs jaquettes DVD, à savoir
    celle-ci http://pmcdn.priceminister.com/photo/876851254.jpg
    également celle-ci différente http://pmcdn.priceminister.com/photo/558518630.jpg

    mais aussi, celle-ci (et là, c'est plus improbable) http://pmcdn.priceminister.com/photo/861238115.jpg

    En effet, derrière cette jaquette du DVD de "BULLDOZER", se cache en effet, ce (très moyen) "Escroc, macho et gigolo".
    Et donc, aucun rapport avec les films (toujours inédits sur ce supports) que sont "Mon nom est Bulldozer" ou "Inspecteur Bulldozer".

    Bud Forever !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai mis les titres alternatifs sur la fiche en vert. Toutes ces éditions sont assez dégueulasses et comportent en plus le même décalage quasi constant tout le long du film. Je sais que le film n'est pas top mais le minimum c'est d'au moins caler la VF correctement...

      Supprimer
  3. Moi j'aime bien ce film, malgré ses nombreux défauts!^^
    En tout cas, merci Indianagilles!

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup indianagilles!!
    Je prends la version lite et meme si ca n'est pas un chef-d'oeuvre, ca reste quand meme un film avec
    tomas milian! donc indispensable!!!
    Encore merci a toi!!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis peut être pas normal mais moi j'aime beaucoup ce film je le trouve assez drôle et je passe toujours un bon moment quand je le vois ;)
    Franchement il y a pire de nos jours non?
    J'invite ceux qui ne le connaisse pas à le regarder au moins une fois pour se rendre compte par eux mêmes ;) Surtout les fans de Spencer et Milian
    Merci à toi Indianagilles :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, hé ! Comme je l'ai dit on a tous nos plaisirs coupables. Y a largement pire aujourd'hui et au moins il y avait une sorte de "sincérité" que je ne retrouve pas dans les nanars d'aujourd'hui. C'est peut-être ça le Corbucci style !

      Supprimer
  6. oh oui largement pire aujourd'hui encore un grand merci gilles :) ces une belle surprise moi qui la en vhs seulement:) vive la suite

    RépondreSupprimer
  7. encore un taf de folie Gilles ! bravo . pour les fans voici un lien vers quelques photos du célèbre duo lors de l avant première de "petit papa baston"
    http://steadyleblog.blogspot.fr/2014/05/photos-avant-premiere-petit-papa-baston.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les photos. A l'époque je trouvais qu'ils avaient l'air si vieux... Et pourtant maintenant ils m'ont l'air bien jeunes par rapport à maintenant ! C'est bête ce que je dis non ?
      Dommage que Petit Papa baston ait été raté et qu'ils n'aient pas joué le Don Quichotte qu'ils devaient faire. Ahlala, comme le temps passe.

      Supprimer
  8. Sacré Milian! Sa carrière à l'époque? c'est vraiment du grand n'importe quoi : il enchaîne les Nico Giraldi (de plus en plus débiles), les nanards plus ou moins culte comme cet "Escroc Macho et Gigolo" ou "le Coucou" ( avec Michel Serreau, un peu moins raté!) et quelques autres trucs insignifiants (une comédie de Festa Campanile), tout ça entre 2 "gros films d'auteurs" qui sont parmi les moins vus de leurs auteurs:"la Luna" de Bertolucci et "Identification d'Une Femme" d'Antonioni dans lequel il tient le rôle principal (la même année que le nanard qui nous occupe!)!.. Pour le grand écart, je dirai "chapeau et respect"!

    RépondreSupprimer
  9. Merci encore pour la découverte et le partage Indy, c'est la première fois que je vois Tomas Milian à l'écran et je dois avouer qu'il m'a plutôt agacé, il a une sale tête ce type, c'est surement le rôle qui m'a donné cette impression. Grace à toi j'ai découvert Giuliano Gemma et Franco Nero qui ont tous les deux une bonne tête de beau gosse 100% rital et bien eux m'ont beaucoup plus en comparaison. Sinon le film est sympathique mais sans plus, Bud a fait mille fois mieux, on est tous les deux d'accord la dessus !!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout ne juge pas Tomas Milian sur ce film là qui est l'un de ses pires (et en plus il en fait des mega tonnes). C'est plus sur ses rôles sérieux que tu devrais l'apprécier d'abord (western, policier, giallo...) puis peut-être après sur certaines comédies (quelques épisodes de la série des Nico Giraldi mais pas tous, loin de là !).
      C'est un acteur caméléon complètement fou. Au début aussi je ne l'ai pas forcément apprécié mais plus j'ai vu ses films, plus je me suis rendu compte du monstre que c'était. Mais c'est clair, c'est pas sur ce film là que tu peux le voir ^^

      Supprimer
  10. merci pour ce film avec le cameleon milian et le bon gros bud

    RépondreSupprimer
  11. Pas de chance, tous les liens sont morts

    Un reup stp

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, aussi curieux que cela puisse paraître, j'ai toujours beaucoup apprécié ce film...tout est question de contexte, je pense. Certes le personnage de Tomas Milian est sur-joué mais il me fait bien marrer (un grand acteur peut tout jouer...), la musique je l'ai dans la tête depuis les années 90, quand je l'avais chopé sur La5 ou Canal+, le doublage (de Gérard Hernandez me semble-t-il mais je peux me tromper) joue pour beaucoup. Voilà un film que j'ai visionné un bon paquet de fois, mais j'assume totalement.
    Par contre, je suis attristé de ne pas pouvoir profiter de cette magnifique version HD du film, Indiana Gilles, car les liens ne sont plus disponibles.
    Penses-tu pouvoir faire un ré-up de ce film, ce serait absolument formidable...je croise les doigts et j'espère que c'est possible.
    Partager un tel travail est exceptionnel (pourquoi n'ai-je pas découvert ton site bien avant, argh!, je ne comprends pas, pas de bol).
    Toujours est-il merci d'avance pour ce film en ré-up, mais aussi pour la fiche aussi détaillée qui est tellement instructive même pour un fan du duo depuis si longtemps. Donc un véritable MERCI d'admiration.
    A bientôt.
    Sponge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas Sponge, je vais le remettre bientôt. Merci de m'avoir signaler les liens mort.
      J'avoue ne pas être très fan de ce film-ci, mais ça reste sympatoche.

      Supprimer
  13. Bonsoir indianagilles merci beaucoup pour ce repâck, un petit nouveau pour ma collection hihi ++

    RépondreSupprimer