Attention :

Les repacks proposés ici sont des versions inédites non éditées chez nous, qui ont été réalisées par mes soins ou par celui de mes collaborateurs. Le blog en lui-même n'héberge aucune œuvre, il renvoi vers des liens. Il n'y a aucun but commercial, cela ne génère aucun bénéfice, ces repacks ne sont là que pour empêcher ces films, ces VF, ces montages de disparaitre à jamais. Il s'agit d'un partage "raisonné", les films étant retirés du blog lorsqu'ils sont édités en bonne et due forme, avec entre autre notamment leur VF d'origine complète. Si toutefois la présence de certains repacks posent problème, n'hésitez pas à m'écrire par mail. Lorsqu'un repack est retiré, inutile de me demander de le remettre. A moins que l'édition soit épuisée et impossible à retrouver.

REJOIGNEZ MA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/indianagillesrepacks?fref=ts

MA CHAINE YOUTUBE :

https://www.youtube.com/channel/UCzdEiz9bvKXPXIYD51NbaSw

samedi 18 février 2017

[News] : La der des der qu'il disait !



Et non, vous ne rêvez pas, Plata et Salud viennent encore nous rendre visite avec une version intégrale 4.0 !
Si le repack 3.0 du montage français était bien la version définitive de mes rêves, il restait encore à réaliser une version améliorée de la version intégrale.  Argoman, l'auteur du précédent repack, n'ayant plus envie de se replonger dans cette galère, je peux le comprendre, c'est donc moi qui m'y suis replongé à corps perdu.
Pour éviter un changement incessant de master peu agréable, j'ai utilisé au maximum le blu-ray allemand, qui restait de loin le plus complet. Bien que ce soit le moins bon de tous, il était souvent trop sombre et parfois trop rouge, une fois quelques ajustements fait à la colorimétrie, le résultat est tout de même loin d'être mauvais, comme vous pouvez le constater, et pas besoin de vous dire ce qui est avant et après la retouche :



 



Ce fut un travail long et fastidieux. Car je n'ai pas pu faire comme avec le Blu-ray italien, un seul et unique réglage pour tout l'ensemble.Il m'a fallu retravailler chaque plan différemment pour obtenir un ensemble correct ! Un travail assez dingue, loin d'être parfait, mais qui est dans l'ensemble assez miraculeux. On est loin du splendide résultat du montage français, mais avec le matos à ma disposition, c'est le mieux que j'ai pu faire. On partait quand même de très très loin, vous en conviendrez.
Il a fallut compléter ça avec les plans du Blu-ray Italien (j'ai parfois eu du mal à rendre ça homogène, la photo y étant trop différente) et avec les plans de la copie du collectionneur qui est, bien entendu, largement de moins bonne qualité. Mais ces plans étant totalement inédits sur un autre support, impossible de faire mieux. J'ai d'ailleurs dû légèrement les zoomer, car le format n'était pas tout à fait le bon. Mais finalement, ils ne sont pas si nombreux que ça.
Contrairement au repack du montage français, qu'on peut légitimement considérer comme définitif, la vidéo de la version intégrale a donc de nombreux défauts. Mais cette fois, seule une sortie officielle pourrait permettre de livrer une version plus définitive. Maintenant que nous avons ouvert la boite de Pandore, je ne désespère pas de voir les professionnels nous délivrer enfin une belle version intégrale.
Mais puisqu'on parle du montage français, je ne vous avais pas montré les modifications que j'avais fait au Blu-ray Italien pour obtenir le résultat final.  Voici donc quelques screens pour vous faire voir à quel point un petit réglage peut permettre de faire des miracles :






Avec ce nouveau repack, j'ai remonté au plus près la version d'origine, j'ai largement amélioré ça par rapport à la version précédente. Il m'a donc fallu resynchroniser les sous-titres. Si jamais j'ai foiré un truc, n'hésitez pas à me le dire, car je n'ai pas tout revérifié, je n'en pouvais plus de revoir tout ça ! J'en ai profité pour corriger quelques légères coquilles.

Mais ce n'est pas tout, car figurez-vous que ce film nous a encore réservé de légères surprises. Wilbur87, que je salue bien bas, possédait une copie 16 mm du film, une version plus courte, sans le passage de la banque par exemple, mais qui est toute plus complète que bien des version. Et bien figurez vous que nous y avons découvert que deux tirades étaient inédites et absentes sur le montage intégral !
La première tirade se situe au moment où Salud écrase un moustique sur son cou. Il dit alors  "Je t'ai eu , hein ?" :

"Je t'ai eu, hein ?"

La seconde se situe elle, à la fin de la poursuite en voiture, un policier criant à un autre qu'il va le faire dégrader :

"A notre retour à la caserne, je te fais dégrader !"

Rien d'essentiel, bien entendu, mais ces deux tirades ont bien entendu été réinsérés à la VO Italienne, faisant donc de cette version intégrale, une version encore plus intégrale qu'à l'origine ! Les montages de ce films ne cesseront jamais de nous surprendre !
Même si je continue de recommander de regarder la version intégrale en VOST et le montage français en VF, vous êtes nombreux à m'avoir réclamer une VF pour la version intégrale. Je n'étais pas trop pressé de me replonger dans ce travail aussi ingrat que compliqué. Mais après m'être suffisamment motivé, et avoir laissé un peu de temps pour que vous vous forciez un peu à regarder le film en VOST, bande de feignasses, je suis reparti à l'assaut pour réaliser une toute nouvelle version. Exit l'allemand et l'anglais, désormais, les passages non doublés en français sont tous en Italien sous-titrés. C'est quand même plus agréable de ne pas avoir 36.000 langues dans le film.
Je me suis efforcé de virer au maximum de tirades qui n'étaient pas en français. J'ai donc déplacé pas mal de mots, j'ai même reformulé des phrases en les mélangeant, je suis même allé chercher quelques tirades dans d'autres films, c'est dire si je me suis fais suer pour faire eu mieux ! Encore une fois, c'est loin d'être parfait, ça ne pouvait pas l'être, si c'est ce que vous recherchez, c'est encore une fois le montage français qu'il faut regarder, ou la VOST. Il faut prendre cette version comme un bonus avant tout. J'ai retravaillé pas mal de passages pour atténuer le changement de piste, et j'ai tenté de faire au mieux lors des coupures sur la musique. Sans avoir les pistes séparées, impossible de faire de véritable miracle à ce niveau.

Vu le long travail qui a été fait sur ce film depuis des années, je vais quand même vous faire un léger résumé sur les deux versions, parce que je sens que certains vont être complètement perdu :
- Le montage français a été réalisé à partir du Blu-ray italien. Les couleurs ont été entièrement retravaillées, et le générique français et quelques plans ont été insérés, afin de reconstituer, à la perfection, le montage français d'origine. La VF, de très bonne qualité, est complète et d'origine, contrairement à la version DVD. La VO du Blu-ray étant décalée et incomplète, je l'ai reconstitué pour ce montage, et j'ai sous-titré le tout.

- La version intégrale a été essentiellement réalisée à partir du Blu-ray allemand. Les couleurs ont été entièrement retravaillées, des plans de diverses sources ont été insérés afin de reconstituer la version complète et inédite du film. Toute la version italienne du film est tiré d'une excellente copie d'un collectionneur, seules deux tirades inédites ont été rajoutées à partir d'une copie différente. Le tout a été sous-titré par mes soins. La VF n'étant pas complète pour cette version, elle a été complétée par la piste italienne, voire parfois d'autres pour les ambiances, mais un gros travail a été fait pour rester au maximum en langue française.
Vous savez tout de tout. Il ne me reste plus qu'à vous inviter à retélécharger cette ultime version, que vous rangerez bien sagement à côté de votre montage français. Cette fois, c'est la bonne. Ou pas.

Note du 23/02/2017 :

Je me suis rendu compte que j'avais encodé la version... en SD. La version 4.1 arrive donc bientôt pour corriger ce problème.

Note du 24/02/2017 :

La version 4.1 en HD est en ligne. Pour la peine, j'ai mis le film à la vitesse de défilement du cinéma, en 23,976fps. Cette fois, je pense que c'est vraiment la bonne. Ouf !


LA FICHE DU FILM EST ICI

55 commentaires:

  1. Bravo, pour ce soin du détail !

    RépondreSupprimer
  2. "quand y'en a plus, y'en a encore"

    (hommage aux versions 36.0 d'Indianagilles et aux titres des films de Spencer&Hill)

    RépondreSupprimer
  3. je suis encore une fois ébahi devant l'ampleur du travail accompli et les ressources mises en oeuvre. Merci mille fois pour cette version unique.

    RépondreSupprimer
  4. Tu devrais être nommé ministre de la culture, avec toi l'héritage culturel serais conservé. :) :) :)

    Franchement, BIG UP pour le boulot et le partage intelligent, y en a beaucoup qui garderaient ça pour eux.

    RépondreSupprimer
  5. Gros merci Gilles, c'est la version que j'attendais même si j'osais pas réclamer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne me réclamez plus rien sur ce film, par contre !!!

      Supprimer
    2. Mdr ah mais désolé c'est bien toi qui a dit je cite : Si jamais j'ai foiré un truc, n'hésitez pas à me le dire, car je n'ai pas tout revérifié, je n'en pouvais plus de revoir tout ça !

      Supprimer
    3. Mince ! Je n'en sortirais donc jamais ! Bon, ça ne veut pas dire qu'il y a un truc à refaire. Ouf !

      Supprimer
  6. Merci Indianagilles...encore ! ;-)
    Dire qu'on discutait y a pas si longtemps des manques sur certains films (en particulier sur les Hill & Spencer) qui réapparaissent comme par magie.
    Je salue ta détermination.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, je ne sais pas comment je me suis débrouillé, mais mon logiciel m'a sorti en fait une version en SD, mais pas en HD... Il y aura donc une version 4.1. Arf ! Et désolé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup le fichier sera plus gros, non? :/

      Supprimer
    2. Logiquement oui. Mais la version sera aussi plus belle.
      Comme c'est une version unique, faite d'un montage avec plusieurs sources, je préfère la sortir avec la qualité maximum.
      Quand c'est un simple rip d'un Blu ray étranger, je peux le refaire en meilleure ou moins bonne qualité, il suffit juste de caler ma piste son qui sera toujours synchro avec n'importe quel rip issu de la même source.
      Mais là, je n'aurais que mon montage et si je fais une qualité moindre, je ne pourrai plus le remonter. Après, rien ne vous empêche de réencoder une version que vous jugez trop grosse et de baisser la qualité.
      Sinon, la version HD est en cours d'encodage. Normalement, ce devrait être la bonne. Et je vais en profiter pour la mettre en 23,976 fps, chose que je n'avais pas fait auparavant.

      Supprimer
    3. Non c'était juste une question plus c'est beau mieux c'est ! Tant pis pour la taille... On va être patient ;) Merci pour le taf !!!

      Supprimer
    4. Il parait que la taille, c'est pas important. Mais dans certains cas, ça aide !

      Supprimer
    5. Mdrrr Sinon là on a la durée réel soit 2h,il doit y avoir tout même si on est pas à l'abri d'autres surprises... PS Mais le film a été intégralment doublée d'après toi à l'époque ???

      Supprimer
    6. Ah oui,tu es persuadé que oui, je viens de relire la fiche.

      Supprimer
    7. Tu veux dire en français ? Je suis plus que persuadé que le film a été entièrement doublé, oui, il y a certains indices qui ne trompent pas.
      Par contre, je suis tout aussi sûr que la version française n'a jamais été distribuée en version intégrale, il a tout de suite été distribué dans sa version de 90'.
      Il y a donc très peu de chance, voire aucune, que les passages inédits en français existent encore quelque part. Ils n'ont d'ailleurs probablement jamais été mixés et ont peut-être été détruits. En tout cas, c'est rare qu'on retrouve ce genre de matos pour ce genre de film.
      Par contre, j'aimerai bien qu'on retrouve enfin le premier doublage de Trinita, ça ça doit être possible.

      Supprimer
    8. Mince, le film est donc passé à la boucherie-charcuterie après doublage avant de passer en salle, dommage !!! Et ça dans de nombreux pays c'est tout de même étrange... Par contre pour Trinita j'aime pas le 1er doublage pourquoi tu tiens tant à le retrouver ? :D Si la voix d'Arditi passe encore celle de l'acteur sur Bud est atroce ! Mais bon ce n'est que mon avis hein...

      Supprimer
    9. Dans les autres pays, je ne sais pas. Mais en France, pour ce film, j'en suis persuadé.
      Pourquoi je tiens à ce qu'on retrouve le premier doublage de Trinita ? Déjà, par curiosité, ensuite pour sa portée historique. De plus, même si je préfère effectivement le redoublage, je ne trouve pas le premier doublage du premier mauvais. Bud y perd beaucoup, mais pour les autres c'est pas mal. Le texte est aussi moins bien adapté, mais ce premier doublage a son charme.
      D'ailleurs, j'aimerai bien avoir une copie du second doublage aussi. Car il est fort possible le premier doublage était plus complet que ce que l'on trouve sur le DVD. COmme pour le DVD de Plata, c'est un montage sorti de nul part par les Zingarelli pour l'exploitation internationale. Il est donc plus que possible que des dialogues du premiers doublages soit absent.

      Supprimer
    10. Le premier doublage du Trinita, il n'était pas sur le DVD belge (ou français??) sorti il y a longtemps? Enfin, si ma mémoire tient le coup...il s'y trouvait, je crois.
      Faudrait que je fouille dans mes boîtes.

      Supprimer
  8. La documentation AMLF de 1973 et l'annonce dans "Le Film Français" de 1973 ne font aucun doute sur la version exploitée en salles que j'ai vu pour ma part en 1977, mais je me souviens fort bien des affichages de 1973. (l'affiche de Ferraci).

    http://monnomestpersonne1973.blogspot.fr/2017/02/maintenant-on-lappelle-plata-1972.html

    Manque le ronéotypé AMLF, si il y a en eu un (il m'en manque très peu concernant les films de Terence Hill et Bud Spencer, je les ai quasiment tous maintenant, notamment les Warner avec les durées précises. Les ronéotypés qui ne sont pas déjà sur le blog y seront placés dans l'année, avec des compléments photographies de tournage et presse. Sauf" Mon Nom est Personne" et "Un génie deux associés une cloche", que la reliure thermocollée rend impossible à reproduire, en plus pour "Un génie..." d'avoir été rédigé par un grand critique de cinéma, Rui Nogueira, ce qui donne une idée de l'ambition de Leone producteur pour l'exploitation du film en France.

    Concernant "Plata", le matériel allemand et USA , et autres pays mis en ligne donne des indications de durées précises sur un film qui n'a pas été montré partout pareil.

    Les dossiers sur Trinita vont venir, je les finis. Manque seulement la certitude de la voix sur Bud Spencer, doublage Leitienne et les ronéotypés AMLF, si ils ont existé.

    RépondreSupprimer
  9. Il ne fait aucun doute que la version française a été doublée à la base par rapport à la version intégrale italienne (les dialogues hors champs qui collent aux lèvres sur la version intégrale ou le dialogue original de la partie de billard sont là pour en attester), mais effectivement, ils ne fait encore moins de doute que ce doublage complet (ou plus long), n'a jamais été exploité ou même mixé. Je rêve qu'on retrouve ça dans le tiroir d'un labo, mais faut pas trop espérer. Qu'on retrouve le premier doublage de Trinita, ce sera déjà pas mal pour commencer.

    RépondreSupprimer
  10. La documentation ne doit pas être difficile à trouver pour une professionnel, avec carte de presse.... Arditi travaille toujours, donc je m'étonne que rien ne lui ait été demandé sur son compagnon de doublage. En plus, le copie Leitienne doit bien se trouver chez un collectionneur, mais le monde des collectionneurs est aussi assez privé, je le comprends.

    Pour les "Trinita", vous découvrirez les durées d'exploitation exactes Leitienne sur le matériel de presse professionnelle (pas de ronéotypés Leitienne, par contre, à ma disposition, sur Trinita.) Pour les doublages AMLF de "Plata" et "Trinita", les VHS ayant été faites sur des copies d'exploitation, sauf accident de duplication ou utilisation de copies dans certaines parties, début et fin de pellicule, on été coupées, ce sont les versions les plus proches de ce que nous avions vu en salle.... mais effectivement, le montage français coupé a dû être fait évidemment à partir d' une copie intégrale, donc il est normal que le doublage en ait tenu compte. Il n'existe aucune documentation, à ma connaissance, sur la façon de procéder par les distributeurs des doublages sur versions coupées pour ces films. En tout cas, je ne l'ai pas trouvée, mais encore la collection complète des "Film français" doit vraisemblablement donner accès à des reportages sur ces pratiques d'exploitation (source documentaire unique qui n'a jamais été compilée).

    Reste "Les deux missionnaires", dont je n'ai pas aussi encore trouvé le ronéotypé CIC( les ronéotypés donnent la durée précise du film normalement, ce qui n'est pas mentionné sur le synopsis. L'idéal est d'avoir comme en Allemagne, sur le document d'exploitation la conversion en mètres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on a retrouvé la version intégrale en italien de "Maintenant on l'appelle Plata" (mais aussi celle de "On continue à l'appeler Trinita" qui arrive bientôt, et je parle pas du patchwork un peu foireux du DVD italien ;)), alors j'espère qu'on va finir par retrouver ce maudit premier doublage.

      Pour ce qui est des doublages sur les films coupés, ils étaient d'ordinaire faits sur les montages déjà coupés. Tout simplement pour une raison d'économie. Les comédiens étaient payés à la ligne, ils n'allaient donc pas les payer pour quelque chose qui serait ensuite coupé au montage. D'ailleurs, sur bien des montages, ça ne fait aucun doute par rapport au mixage, où l'on sent que ce n'est pas fait pour coller à la version intégrale (par rapport à la musiques, aux dialogues hors champs etc...). Mais il arrive que sur certains films, comme sur ce Plata, où l'on sent que le doublage a été fait sur la version complète. C'est quand même triste de se dire qu'ils ont fait ça pour rien. La question est de savoir s'ils ont mixé le doublage entièrement ou s'ils l'ont jute enregistré. Vu les coupes dans les musiques, je pense que certains doublages ont bien été mixés entièrement avant d'avoir été coupé pour le montage qui sortirait. En Italie, la scène de la grotte du Bon, la Brute et le Truand a été coupée après le montage définitif italien, c'est comme ça qu'ils ont pu le récupérer, Carlo Romano, le comédien qui double Wallach, étant mort en 1975
      L'autre question est donc de savoir si ces doublages complets ont fini à la poubelle ou s'ils dorment encore quelque part dans un tiroir. Ces films n'ayant pas une grande importance historique pour le monde "sérieux" du cinéma, il y a peu de chance que cela existe encore, malheureusement. D'ailleurs, la plupart des VF de vieux films du genre que l'on trouve sur nos éditions DVD et Blu-ray, ce ne sont pas les pistes originales, mais parfois des VHS. On en est là.

      Supprimer
  11. Pour Plata, je viens de demander à quelqu'un de très autorisé ;). Réponse, ou non.... je sais, pour l'avoir contacté via son équipe, que Terence Hill ne se souvient pas de grand chose (sur les dates exactes de tournage, notamment.)

    Pour les films: je n'ai rien comme documentation sérieuse concernant les techniques de doublages, mais cela doit, encore une fois, exister au delà des souvenirs personnels des acteurs qui peuvent être inexacts ou imprécis. Ce n'est pas dans les Bonus DVD qu'il faut chercher, mais dans la presse corporative.

    "Le bon la brute et le truand", la copie personnelle de Leone a toujours conservée la séquence de la grotte, je l'ai vue en 1999 à Paris, envoyée par Carlo Leone, et Gilles Cébé (Sergio Leone, 1984) mentionne sa présence dans le découpage tirée du numéro de "Bianco e Nero", que j'ai aussi retrouvé (1971). Il y a aussi un autre numéro de "Bianco e Nero", des années 2000, sur "Le bon la brute et le truand", que je n'ai jamais trouvé, lui. La version que nous connaissons n'est pas celle de 1966, interdite en Italie aux moins de 18 ans, mais celle de 1969, remontée par Sergio Leone pour faire cesser l'interdiction aux mineurs.

    Pour "Trinita", AMLF a indiqué avoir fait appel à ces copies intégrales, dans la promotion de la dernière sortie salles en France, 1982. Vous verrez les documents prochainement. Deux ans plus tard, Thorn Emi éditait le film en VHS. Mais ce nouveau doublage, je le répète encore, je l'ai entendu dès la fin des années 1970. C'était notable, parce que le dialogue avait changé. Je ne suis pas le seul à l'avoir dit, d'autres spectateurs contemporains de sorties salles fin 70' l'ont aussi écrit. Il suffit de retrouver trace des pavés publicitaires AMLF dans la presse de la fin des années 70, à défaut de pouvoir contacter cette filiale de Pathé, qui n'existe plus.

    J'ai les roughs, photos et maquettes, manuscrits, du seul magazine français , édité en 1980, sur Terence Hill et Bud Spencer, mais rien n'est indiqué par la journaliste sur les doublages.

    Cela viendra à point, une fois que je pourrais aller sur place (archives presse) sans contraintes professionnelles, à moins que l'information n'ai été déjà trouvée.

    Quant aux version Leitienne de Trinita, les copies sont encore disponibles très probablement, j'aurais pu acheter certains Terence Hill ou Sergio Leone en 35 mm, dont "Un génie", à bas prix mais n'étant pas équipé, j'aurais tout abîmé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que des souvenirs des comédiens qui doublent (ils n'étaient, pour la plupart, pas au courant que le film qu'ils doublaient été coupé), c'est plutôt des techniciens qui ont reporté ça. Je ne sais pas s'il y a de la doc à ce sujet, je ne pense pas, mais c'est de source sûre.
      Si au début ils avaient tendance à tout doubler alors que le doublage n'était pas entièrement exploité, ils ont vite réalisé qu'il valait mieux faire le montage définitif et doubler que ce qui allait être exploité. C'est logique, ça leur coutait moins cher.
      Oui la copie perso de Leone avait bien la grotte, mais cette séquence n'était exploitée nul part. Tout a été doublé, puis il a décidé, sans doute parce que ça ne lui convenait plus, de la couper. Sans cette copie d"époque perso, ça m'étonnerait que ce doublage aurait été retrouvé. Un vrai coup de bol, pour le coup.

      Ca me fait penser à un doublage français complet qui tient du miracle : celui de Shining de Kubrick. Le film est sorti dans une version plus longue aux USA et au Canada qu'en Europe. Mais Kubrick n'était pas satisfait et a remonté le film pour l'Europe. Mais comme il avait déjà fait faire le doublage français (pas de doublage Quebecois), pour la version qui circulait au Quebec, du coup, le doublage est complet pour la version plus longue aussi. Il n'y a pas eu de redoublage pour la version Européenne, juste des coupes et un nouveau mixage complet.

      Pour Trinita, quand je parlais du doublages des années 80, c'est vrai que je parlais plus de son exploitation télévisuelle. Mais effectivement, d'après ce que j'en sais, c'était bien à la fin des années 70 qu'il a été fait. Par contre, contrairement au premier, le second n'a sûrement pas été redoublé intégralement, ce qui est dommage, mais sur un autre montage qui passait à la télé et qui a été réalisé par je ne sais qui. Le mixage ne laisse aucun doute sur ça, les musiques et bruitages sont sans coupures entre les plans qui sont censés être plus long. C'est curieux de ne pas l'avoir redoublé intégralement à l'époque, le film durait 2h06, ce qui peut paraitre long pour une comédie, mais si on s'embête à redoubler un film, autant le faire comme il faut. Et si le but premier était de retrouver les voix officielles de l'époque, soit Bertrand et Paturel, c'est dommage de ne pas avoir attendu que Paturel se libère (Patrick Poivet a déclaré qu'il avait été appelé pour le remplacer car Paturel était occupé).
      En tout cas, il me semble bien qu'en Italie, les copies intégrales pour ce film là étaient toujours présentes, pas comme pour Plata. Ce n'est que très tard, fin 90, début 2000, qu'on commençait à circuler des versions tronquées pour l'Italie aussi. Mais avec un montage différent de celui des années fin 70/80.

      Je ne suis pas équipé non plus pour les copies 35 mm. Mais un ami pourrait me faire un transfert. Donc si on trouve les copies d'origine, ça peut valoir le coup de les chopper.

      Supprimer
    2. La publicité AMLF de 1982 mentionne bien "nouveau doublage sur copie intégrale", mais c'est faux, la version de 126 minutes de "On continue à l'appeler Trinita" n'a jamais été exploitée en France (scène du hamac inédite). Le film n'est passé à la TV qu'à partir de 1985 ou 1986, après l'apparition de La Cinq et de la Six. Par contre, je n'ai plus ces enregistrements là, je ne les ai pas gardés. Les VHS Penta video, italiennes, sont impeccables, sauf le format réduit à 1.85

      Supprimer
  12. Durée "On continue à l'appeler Trinita", sortie Leitienne 1972: 1H 48, source "Le Film français", N° 1430 du vendredi 17 mars 1972, le film est annoncé dans un numéro précédent du 21 janvier 1972, sous forme d'une affiche couleur. Le 17 mars 1972, Italo Zingarelli est à Paris, pour un congrès international, Terence Hill et Bud Spencer font la promotion du film à Paris, élection du "plus beau mec du cinéma européen", au Café Drouant pour Terence Hill. (Le Pariscope de cette semaine ne mentionne qu'une durée de 1.30, mais je pense que c'est une erreur.)

    "On l'appelle Trinita", version Leitienne de 1 heure 46, version anglaise projetée aussi à Paris. Source: "L'officiel du spectacle", N° 1285 du mercredi 21 juillet 1971. Le "Pariscope" de cette même semaine de mentionne qu'une durée de 1.40, j'attends "Les films français" de l'été 1971, d'ici quelques jours, avant de diffuser l'article sur mon blog, dans quelques semaines.

    Mes souvenirs personnels des nombreuses projections Leitienne, à partir de 1974, m'inclinent à penser aux durées les plus longues mentionnées ci-dessus.

    Les durées AMLF sont celles des VHS Thorn Emi (1984) et Weintraub (1988), excepté le manque d'une partie importante (erreur de duplication de la Thorn Emi pour "On continue à l'appeler Trinita") et non reprise de l'introduction pré-générique de ce même film, sur les deux VHS, pré-générique pourtant doublé par AMLF, d'après mes souvenirs salles.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai posé la question plus haut. Mais il est peut-être préférable de la placer à la fin des réponses de JO.
    Voilà la question:
    Le premier doublage du Trinita, il n'était pas sur le DVD belge (ou français??) sorti il y a longtemps en programme double? Enfin, si ma mémoire tient le coup...il s'y trouvait, je crois.
    Faudrait que je fouille dans mes boîtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 2 ème comporte le 1er doublage, mais pas le premierapport film.

      Supprimer
  14. L'édition TF1 propose des morceaux du premier doublage Leitienne, adapté au montage international vidéo et télévisuel héritiers Zingarelli de 2002. La durée du montage 1972 Leitienne est indiquée ci-dessus: 1 h. 48 . Cette édition TF1 aura tout embrouillé. J' aurais vraisemblablement d'autres infos sur les durées Leitienne et AMLF cinéma cette semaine : à suivre....

    RépondreSupprimer
  15. Plata: le doublage s'est fait sous la direction de Richard Heinz, au studios de la rue Jean Mermoz, Michel Le Royer, que je remercie vivement de ses indications, ne se souvient pas d'autres choses. Comme Terence Hill ne se souvient plus du nom de l'acteur Dirty Joe ("Mon Nom est Personne"), ou de la date exacte des tournages anciens... (Plata, c'est l'été 1972, sans plus de précision, après "El Magnifico", (fin mars ?) avril et mai 1972 selon des articles retrouvés dans la presse italienne... mis bientôt sur le blog (je viens d'en mettre un nouveau fait sur le tournage de El Magnifico', http://monnomestpersonne1973.blogspot.fr/2015/11/mario-girottiterence-hill-revue-de.html, issu de "Famiglia Cristiana", numéro du 23 avril 1972

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu as parlé avec Michel Le Royer ? Quelle chance ! Ce n'est pas étonnant qu'il ne se souvienne pas de tout ça.
      Une chose pour le doublage Leitienne sur le DVD de TF1 : à la base, il ne devait pas être comme ça. Il y a clairement des dialogues qui ont été déplacé pour coller à ce nouveau/ancien montage international (comme lorsque la belle Yanti dit : "j'ai dit Salut", on peut d'ailleurs entendre la musique sauter pour cause d'une coupe non présente sur le mixage d'origine). Puis il y a d'autres passages où la musique a été remise (la source est trop bonne et pure). Il est donc fort possible que le doublage était un peu plus complet que ça.
      Par contre Jo, je sais que tu préfère ce doublage, mais je me demande bien pourquoi. Pour l'avoir revu, les acteurs sont moins bons, le texte est bien moins fidèle (tu dis l'inverse, mais je peux t'assurer que non !), l'adaptation plutôt à côté de ses pompes (certaines blagues ne veulent plus rien dire en français)... La seule chose que je retiens, c'est le doublage d'Arditi, plutôt pas mal, mais desservi par un texte moins bon.
      Le second doublage est bien plus dans l'esprit de l'italien, les quelques changements sont plutôt bien vus (car ça sonnait mieux en français, du genre "bâtard" qui devient "fils de pute", une insulte plus commune chez nous), il y a quelques rajouts sympathiques qui restent dans l'esprit aussi... Vraiment, il n'y a pas photo. Mais c'est vraiment dommage de ne pas l'avoir intégralement doublé en 1978.

      Supprimer
  16. C'est par la voix d'Arditi que j'ai découvert Trinita... J'ai vu tous les films de Terence Hill en salles pendant les années 70, exception faite de "La grosse pagaille" (dossier à venir sur mon blog, avec le dossier presse italien, que j'ai pu reproduire, jamais vu ;), pourtant encore en circulation dans les années 70, et "Le superbe étranger", dont je me rappelle les affiches et photos dans un petit cinéma de ma ville, sur mon Velosolex, mais probablement je n'avais pas pu m'y rendre le dimanche (il n'y avait pas que les films de Terence Hill à voir....)

    Je reste donc très attaché à ce que j'ai découvert, pour moi les voix françaises de Terence Hill sont Jean Fontaine, Michel Le Royer, Pierre Arditi et Dominique Paturel pour "El Magnifico" et "Il était une fois la Légion" ou encore "Un génie". Après "Deux Super Flics", je préfère nettement les films en italien, plus nuancés.
    Pour la version Leitienne des Trinita: le premier, je me souviens que l'histoire du mexicain était identique à la version italienne, comme les noms des complices de Spencer, et dans le second je n'aime pas du tout , par ex. les jeux de mots lourdingues ou le dialogue dans la diligence refait par AMLF. Les allemands ont le même ressenti, ceux qui ont découvert le doublage de 1970 le préfèrent (un timbre mélancolique), le second s'apparentant vraisemblablement à de la grosse gaudriole. Mais les éditions DVD proposent les 2 versions.

    Concernant le DVD TF1, il suffit de comparer la durée Leitienne de 1972 à celle du remontage DVD, pour avoir une idée de ce qu'il manquerait. "Le film français" fait foi. (Leitienne publiait des dossier de presse, j'ai celui, par ex. de "O' Cangaceiro" , et "Mon Nom est Personne" mais pas les Trinita.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends le côté nostalgique pour la voix d'Arditi. Mais je comprends moins cette histoire de jeux de mots et de nuances. Parce qu'en italien, c'est pareil, c'est plein de jeux de mots lourdingues, pas franchement plus fins, bien au contraire ! Le second doublage respecte vraiment cet esprit. Certains jeux de mots sont d'ailleurs difficiles à adapter car ça ne veut plus dire grand chose en français. Du genre, quand Trinita et Bambino arrivent au restaurant, le type leur dit "C'est réservé aux membres" et membre en Italien c'est Socci, qui veut dire aussi associé. Du coup, les deux répondent "Justement, on est associés tous les deux". Donc là, soit tu fais rien, mais c'est un peu triste, soit tu adaptes avec un jeu de mot dans l'esprit. Et c'est comme ça tout le long du second doublage. Par contre, il y a des endrotis où ils ont effectivement rajouté quelques jeux de mots, mais plutôt réussi ("le seigneur est avec nous et le loup aussi").

      De plus, ce premier doublage est quand même globalement médiocre au niveau des comédiens. A part Arditi, on n'en connait aucun. Je me demande ce qu'ils ont fait à part ce doublage là et comment Arditi s'est retrouvé au milieu d'eux.
      Pour le doublage allemand, c'est un peu différent je trouve. Les allemands ayant totalement chamboulé les textes, prenant beaucoup plus de libertés que les français.
      Et franchement, après Deux Super Flics, les doublages italiens sont tout autant en roue libre, le style de leurs films avaient tout simplement changé vers un côté de plus en plus burlesque et comique. Attention les dégâts, par exemple, c'est très très caricatural en italien tout comme en français.
      Après, moi j'aime beaucoup les deux versions, même si à partir du moment où Terence Hill est doublé par Gamino, je trouve qu'il y perd beaucoup, parce que Pino Locchi avait une énergie vraiment différente, à la Dominique Paturel (leur jeu, leu voix, leur énergie est d'ailleurs extrêmement proche).

      Supprimer
  17. J'oublie aussi les très bon doublages des Colizzi, notamment "Les Quatre de l'Ave Maria", je restais à plusieurs séances d'affilé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, la trilogie des Colizzi n'a jamais eu qu'un seul doublage ?

      Supprimer
  18. "Les 4 de l'Ave Maria" est sorti chez Paramount fin 1969 et n'a jamais été distribué que par Paramount. 1 seul doublage. (dossier de presse ronéotypé et article Cinémonde sur mon blog, les tous premiers documents en langue française sur Terence Hill et Bud Spencer.)
    "La colline des bottes" est sorti chez Valoria Films (1970 ou 1971), puis chez Empire Distribution en 1978, 1 seul doublage. Seul le titre a changé "Trinita va tout casser".

    "Dieu pardonne moi pas" est sorti chez Leitienne (1972), ressorti chez Leitienne en 1976 ("Trinita ne pardonne pas"), 1 seul doublage, puis redoublé façon allemande par Warner en 1983 -j'espère que ce n'est pas cette version éditée par Movinside ce mois de mars....- sous le titre "Même à l'ombre...." (dossier de presse ronéotypé Warner sur mon blog, comme tout le reste du matériel Leitienne.)

    N'ont donc été redoublé que : "On l'appelle Trinita", "On continue à l'appeler Trinita" (1978, je pense) et "Dieu pardonne moi pas" (1983). Les allemands ont pratiqué beaucoup le redoublage, y compris sur des westerns spaghettis comme "Companeros".

    Par chance, tous les autres titres sont restés intacts ou doublés très tardivement (Little Rita/T'as le bonjour de Trinita, 1976 pour la sortie française, "Le superbe étranger," en 1975.) Il y an a un autre que je n'ai jamais vu en salles, c'est "Manoeuvres criminelles d'une procureur de la république", appelé aussi "A vous de juger", 40 000 entrées salles en France.... un film remarquable sur lequel il y aura un dossier, déjà bien fourni....

    Normalement, tous les films de Terence Hill et Bud Spencer seront documentés sur mon blog d'ici la fin 2017, et dans la suite les Terence Hill ou Bud Spencer solo, (les films de cinéma, pas les films télévision qui ne m'intéressent pas à travailler.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Dieu Pardonne moi pas est sorti tardivement en France, c'est pour ça que ça me faisait penser à un redoublage, je sentais bien qu'il ne correspondait pas à la date de sa sortie. Du coup, le second et troisième sont sortis avant le premier en France ? C'est étonnant que Dieu pardonne, moi pas, qui avait fait un carton en Italie, ne soit pas sorti plus tôt.
      Je sais que son redoublage n'est pas bon (le film n'étant pas comique), mais j'aimerai vraiment l'entendre aussi, par curiosité. Te souviens-tu s'il était complet ? Ils avaient fait des dialogues humoristiques, c'est ça ?

      Supprimer
  19. "Les 4 de l'Ave Maria" est une production jumelle de "Il était une fois dans l'Ouest", Bino Cicogna pour l'Italie (Eurocine), Paramount pour les droits internationaux. La version sortie en France est la version internationale Paramount, un peu plus courte que l'italienne. En France, les deux films sont sorti à deux mois d'intervalle (de mémoire, fin août 1969 pour le Leone, octobre ou novembre pour le Colizzi), vous trouvez tout ceci sur mon blog.

    Pour "La colline des bottes", c'est Valoria Film qui a distribué en 70 ou 71, idem, vous trouver à peu près tout sur mon blog, sauf le jeu Valoria que je cherche encore, il y avait une photo très drôle avec un Land Rover à l'arrière plan.

    Pour "Dieu pardonne moi pas", Leitienne a profité d'une ressortie italienne (affiche) pour l'exploiter en 72 dans une version très légèrement écourtée, mais fort bien doublée. Le pourquoi d'une sortie tardive en France, je ne la connais pas, puisque Leitienne est décédé (je pense), pas moyen d'en savoir la raison. Encore une fois, désolé d'y revenir, tout est sur mon blog. En plusieurs parties et avec des éléments nouveaux quand j'en trouve. Warner, en rachetant les droits du film s'est mis à la mode allemande de faire un doublage "comique", mais de mon point de vue, inadéquat et grossier.

    Je reçois les "Film français" concernant les Trinita (1971 et peut-être 1982) cette semaine, je mets ici un message sur les durées indiquées qui confirmeront celle déjà donnés , je terminais à l'instant les 2 articles sur "On l'appelle Trinita", ils passeront sur le blog vers le mois de mai. Le second, ce sera après la coupure estivale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jo, j'ai un scoop. Je viens d'avoir la chance d'entendre un très très court extrait du premier doublage de Trinita... Ben fidure-toi que ce ne sont pas les mêmes acteurs qui doublent Terence Hill et Bud Spencer. Donc, ce n'est pas Pierre Arditi qui le double ! Mais je n'ai pas reconnu l'acteur. Quand à Bud Spencer, c'est Michel Barbey qui le double !

      Supprimer
  20. Ce serait bien de donner la source de votre enregistrement , pouvez vous le mettre sur Youtube ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jo, malheureusement pas. Ecris-moi en privé via le formulaire de contact.

      Supprimer
    2. J'ai fait passer vos conclusions sur western movies, avec lien sur votre site.
      http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?f=10&t=3354&p=261361#p261361

      Peut-être un collectionneur pourra répondre à la question ? (voir ci-dessous l'hypothèse Roland Giraud ?) vous trouverez aussi, mais marqué du logo de mon blog, l'annonce de septembre 1971 pour On l'appelle Trinita que Leitienne a fait passer dans Le Film français, au vu du succès estival.
      En attendant le dossier qui ne saurait tarder maintenant sur "Mon Nom est Personne les images du western spaghetti".

      Supprimer
  21. Je sais que l'INA a des passages de ce premier doublage (spot radios?), par contre, je ne suis pas expert des voix.... ni aie de carte pour chercher à l'INA , donc je connais la version pour l'avoir entendue au moins une dizaine de fois, mais je serai incapable d'identifier la voix française de Terence Hill (à 44/40 ans de distance, cela fait vraiment beaucoup...). A mon avis, la version sortira un jour ;) pour que chacun puisse en profiter et que les connaisseurs identifient les voix d'après l'extrait.

    La version Leitienne étant un peu plus courte que 110 minutes (111 en RFA), je pense que la séquence (comme celle )de la baignade avait été un peu écourtée, mais pas les passages donnés sous-titrés de l'allemand sur le DVD TF1, que j'ai toujours vu (de même la plan de l'étoile dans les mains de Trinita et l'ouverture du plan sur la rose...) Je relaierai l'indication de Michel Barbey sur l'article du blog, en me référant à vous. Merci pour l'info !

    RépondreSupprimer
  22. Durée premier doublage Leitienne "On l'appelle Trinita", 1 heure et 46 minutes, confirmé par Le film français N° 144 du vendredi 20 août 1971, numéro reprenant toutes le sorties françaises du 14 juillet au 17 août (suspense du Film français pour les congés d'été, "On l'appelle Trinita" est sorti le 21 juillet 1971 à Paris.

    Pour infos, Companeros est sorti le 14 juillet avec une durée de 1 heure 40; "La chevauchée vers l'Ouest", le 28 juillet , durée 1 heure 30; "Le dernier des salauds", Leitienne, le 28 juillet avec une durée de 1. 24.

    Peut-être que Leitienne a fait doubler "On l'appelle Trinita" en même temps que "Le dernier des salauds" dont Roland Giraud est un des doubleurs (la voix de Trinita ?, puisque Michel Barbey serait Bud Spencer)

    RépondreSupprimer
  23. Source "On l'appelle Trinita", version Leitienne de 1971, Film français N° 1400, vendredi 20 août 1971, désolé de l'erreur de frappe ci-dessus. 1 heure 46 confirmé (page 12.) Roland Giraud pour Trinita puisque doublé vraisemblablement en même temps que "Le dernier des Salauds" pour Leitienne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roland Giraud ? C'est vrai qui a déclaré avoir fait du doublage à ses débuts. Je ne pense pas que ce soit lui, ceci dit.

      Supprimer
  24. Giraud est crédité sur la copie française du "Dernier des Salauds", avec une voix jeune, sans le nom indiqué, je ne l'aurais pas reconnu non plus. Il se pourrait bien que les doubleurs soient crédités sur les copies 35 mm de Leitienne, (le générique français utlisé par TF1 est incomplet, on avait "Jacques Leitienne présente"... ) Si vous pouviez comparer les deux doublages, on serait sûr que ce n'est pas Giraud. Les films sont sortis le même été...donc doublés en même temps très probablement.

    RépondreSupprimer
  25. Je note aussi que "Tepepa" a été doublé et distribué par Leitienne.... (Trois pour un massacre", sortie septembre 1971, avec "La grosse combine", toujours chez Leitienne.

    RépondreSupprimer
  26. "ORG", Fernando Birri/Terence Hill, DVD allemand bien reçu ! sous-titres français indiqués sur la jaquette (je regarderai plus tard.) Un livret très informatif, allemand et anglais, qui indique une date très précise de tournage (début le 24 décembre 1967, soit pour Terence Hill, entre "Preparati la Bara" et "Les 4 de l'Ave MAria".) Ce que l'on ne savait pas c'est que le producteur du film expérimental de Fernando Birri, en 1967, n'est autre que Mario Girotti/Terence Hill, avant je crois qu'il ne quitte le navire.... Une autre corde à l'arc de cet immense star, dont en France, on ne sait vraiment rien.... (heureusement qu'il y a l'Allemagne et l'Italie, et les pays hispaniques....)

    RépondreSupprimer
  27. "ORG", financé par Terence Hill, suite :

    vu quelques minutes, copie restaurée 2K, donc infiniment supérieure à la version Youtube, et par bonheur, la copie utilisée est sous-titrée français directement sur la pellicule , donc pour nous c'est idéal ! (la bande son est en plusieurs langues.) (Durée du film PAL: 177 minutes, version longue.)

    Quelques scènes de nu (actrice principale, acteurs principaux dont Terence Hill, érotisme, psychédélisme, cela peut faire comprendre que Mario Girotti passe complètement sous silence ce film expérimental, entre Marco Ferreri pour le moins hermétique et Brackhage pour les expériences colorées abstraites, non-narratives....

    Un film assez théorique qui montre en tout cas l'ambition du jeune Girotti, acteur et producteur, juste devenu Terence Hill quelques mois avant, et après avoir tourné encore à l'automne 1967 avec Rita Pavone... ("La grosse pagaille" appelée aussi "La petite vadrouille", spectaculaire dossier de presse italien à venir pour les 50 ans du tournage, avec d'autres matériels, sur "Mon Nom est Personne: les images du western spaghetti."

    RépondreSupprimer
  28. en regardant les screens avant et apres j'ai l'impression que l'image a une dominante verte maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est normal, c'est la jungle :) Le film a une photo qui part naturellement sur le vert. Après, il faut que la couleur de peau soit comme il faut etc... Vu l'aspect de départ du Blu-ray allemand, c'est assez miraculeux d'obtenir un tel résultat. Mais c'est sûr que ce n'est clairement pas du niveau du montage français qui est lui magnifique.

      Supprimer
  29. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer